• Carte double Un beau papillon sur une fleur

    Taille (cm) : 10 x 15

    Livrée avec une enveloppe

    Un beau papillon sur une fleur

    Cliquez sur les images pour les afficher en grand

    Magie des mots

    L'offrande à la nature

    Des avalanches d'or du vieil azur, au jour
    Premier et de la neige éternelle des astres
    Jadis tu détachas les grands calices pour
    La terre jeune encore et vierge de désastres,

    Le glaïeul fauve, avec les cygnes au col fin,
    Et ce divin laurier des âmes exilées
    Vermeil comme le pur orteil du séraphin
    Que rougit la pudeur des aurores foulées,

    L'hyacinthe, le myrte à l'adorable éclair
    Et, pareille à la chair de la femme, la rose
    Cruelle, Hérodiade en fleur du jardin clair,
    Celle qu'un sang farouche et radieux arrose !

    Et tu fis la blancheur sanglotante des lys
    Qui roulant sur des mers de soupirs qu'elle effleure
    A travers l'encens bleu des horizons pâlis
    Monte rêveusement vers la lune qui pleure !

    Hosannah sur le cistre et dans les encensoirs,
    Notre Dame, hosannah du jardin de nos limbes !
    Et finisse l'écho par les célestes soirs,
    Extase des regards, scintillement des nimbes !

    Ô Mère qui créas en ton sein juste et fort,
    Calices balançant la future fiole,
    De grandes fleurs avec la balsamique Mort
    Pour le poète las que la vie étiole.

    Anna Noailles (1876-1933)

     


    17 commentaires
  • Carte double Bouquet de fleurs

    Taille (cm) : 10 x 15

    Livrée avec une enveloppe

    Bouquet de fleurs

    Cliquez sur les images pour les afficher en grand

    Tendresse

    Les fleurs

    Des avalanches d'or du vieil azur, au jour
    Premier et de la neige éternelle des astres
    Jadis tu détachas les grands calices pour
    La terre jeune encore et vierge de désastres,

    Le glaïeul fauve, avec les cygnes au col fin,
    Et ce divin laurier des âmes exilées
    Vermeil comme le pur orteil du séraphin
    Que rougit la pudeur des aurores foulées,

    L'hyacinthe, le myrte à l'adorable éclair
    Et, pareille à la chair de la femme, la rose
    Cruelle, Hérodiade en fleur du jardin clair,
    Celle qu'un sang farouche et radieux arrose !

    Et tu fis la blancheur sanglotante des lys
    Qui roulant sur des mers de soupirs qu'elle effleure
    A travers l'encens bleu des horizons pâlis
    Monte rêveusement vers la lune qui pleure !

    Hosannah sur le cistre et dans les encensoirs,
    Notre Dame, hosannah du jardin de nos limbes !
    Et finisse l'écho par les célestes soirs,
    Extase des regards, scintillement des nimbes !

    Ô Mère qui créas en ton sein juste et fort,
    Calices balançant la future fiole,
    De grandes fleurs avec la balsamique Mort
    Pour le poète las que la vie étiole.

    Stéphane MALLARME (1842-1898)

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  • Carte double Chat asiatique

    Taille (cm) : 10 x 15

    Livrée avec une enveloppe

    Chat  asiatique

    Cliquez sur les images pour les afficher en grand

    Tendresse

    Instant de tendresse

    J'étais si triste, déçue de tout,
    Me sentant seule, abandonnée,
    Quand il s'en vint sur mes genoux,
    Bien enroulé, pour ronronner...
    Mon petit chat tendre et douillet
    Que j'avais un peu oublié.

    Par ses ronrons, par ses caresses,
    Petite boule d'énergie,
    Il effaça toute tristesse
    De mon coeur, comme par magie...
    Et pour un instant si heureux
    J'n'étais plus seule, nous étions deux.

    En cette minute de tendresse
    S'était envolée ma détresse.
    Comment avais-je pu oublier
    Mon mon beau chaton, mon doux minet.

    Marie-Josée HUBERT

     

     

     

     


    10 commentaires
  • Carte double Mandala

    Taille (cm) : 10 x 15

    Livrée avec une enveloppe

    Mandala

    Cliquez sur les images pour les afficher en grand

    Amour de notre terre

    Notre terre

    Terre, dont les âpres rivages
    Et les promontoires géants
    Refoulent les vagues sauvages
    Que soulèvent deux océans ;

    Terre qui, chaque avril, émerges,
    Toute radieuse, à travers
    La cendre de tes forêts vierges
    Et la neige de tes hivers ;

    Terre richement variée
    De verdure et de floraisons,
    Que le Seigneur a mariée
    Au Soleil des quatre saisons ;

    Reine des terres boréales,
    Qui, sans mesure, donnes l'or,
    L'or et l'argent des céréales,
    Sans épuiser son grand trésor ;

    Terre qui, d'un prime amour veuve,
    N'a cessé de donner le sein
    Au peuple, qui de toute épreuve,
    Échappa toujours, sauf et sain ;

    Terre de la persévérance,
    Terre de la fidélité,
    Vivace comme l'espérance,
    Sereine comme un ciel d'été ;

    Terre dont la race évolue
    En nombre, en verdeur, en beauté,
    Notre Terre, je te salue,
    Avec amour, avec fierté !

    Nérée BEAUCHEMIN (1850-1931)

     

     

     


    8 commentaires
  • Carte double Chat avec des fleurs

    Taille (cm) : 10 x 15

    Livrée avec une enveloppe

    Chat

    Cliquez sur les images pour les afficher en grand

    L'univers du chat

    Coeur de matou

    Où te caches-tu
    Parmi les genêts ?
    Tu sais, je t'ai vu
    Et je te connais.
    M'attardant un peu
    Au banc du jardin,
    Je sais qu'on est deux
    Depuis hier matin.

    Soudain tu t'en viens
    Prés de mon épaule
    Et pour un calin
    Un instant me frôle ;
    Je glisse la main
    Sur ton front velours
    Heureuse d'être enfin
    Admise à ta cour...

    J'entends ronronner
    Ton coeur de matou,
    L'harmonie se fait
    Totale entre nous ;
    Un ange charmé
    Couvre de son aile
    Notre accord parfait
    Et la vie est belle !

    Marie-Josée  HUBERT

     

     


    2 commentaires